Pour avoir une chance de réussir, fixez-vous un objectif

Article publié le 18 novembre 2019 - Tags: ,,,


Pour aller droit au but, certaines réussites doivent être accompagnées d’objectifs.

 

L’enjeu d’un objectif est d’être d’une efficacité optimale. Pour y parvenir il faudra franchir des étapes pour arriver au but final.

Facile à dire, pas facile à faire !

En premier lieu,  cela passe par un questionnement : que faut-il faire ? que faut-il savoir ? Qui faut-il être pour réussir mon projet ?

De ces réponses sortiront un ou plusieurs objectif(s).

C’est à ce moment-là qu’il faudra mettre toutes les chances de son côté. Cela passe par l’art de structurer un objectif motivant.

L’art de structurer un Objectif Motivant ou la Trilogie de l’Objectif Motivant

Structurer – Valider – Adhérer

 

Les 7 critères pour se donner la chance d’atteinte un objectif :

Critère N°1- l’objectif doit être spécifique. Il doit servir à la réalisation de quelque chose de difficile à obtenir.

Critère N°2– l’objectif doit être mesurable. Afin de pouvoir suivre sa progression et sa réalisation.

Critère N°3– l’objectif doit être, atteignable. S’il est trop haut = risque de démotivation, s’il est trop bas = manque d’attractivité donc ennui et manque d’intérêt.

Critère N°4– l’objectif doit être réalisable. Nous avons tous des limites et même s’il est possible de les dépasser, il nous faut être réaliste et en tenir compte.

Critère N°5– l’objectif doit être temporel. Il s’inscrit dans un temps donné, car la motivation ne dure qu’un temps !

Critère N°6– l’objectif doit être fun. Il doit être séduisant, avec un avantage évident. Le plaisir est une source importante de motivation.

Critère N°7– L’objectif doit être écologique. Il doit être bon pour la personne ou pour le groupe chargé de sa réussite.

 

La trilogie : structurer – valider – adhérer est essentielle avant le passage à l’action ».

50% de notre réussite passe par l’organisation

L’objectif peut nous sembler ambitieux et même nous procurer une certaine peur. Tant mieux, c’est une bonne nouvelle, car oui là nous pouvons nous dire :  ok nous sommes bien dans un « bon » objectif.

Et c’est justement à ce stade qu’il faut mettre en place une vraie stratégie, un plan d’actions, bref une organisation.

Voici un exemple.

Votre but est de passer plus de temps avec votre famille, ce qui en somme est super important mais peut être aussi un vrai challenge.

Le plan d’actions intégrant la méthode SMARTFE pourrait contenir ces étapes :

  • Bien cadrer dès le début son objectif est très important.

Interroger femme et enfants pour savoir s’ils ont envie de passer plus de temps tous ensemble ou plutôt du temps en temps partagé.

  • Pas de réussite sans avoir une vision claire afin de faire des choix réalisables.

Constituer des budgets : restaurants, ciné, voyages. Séquencer et chiffrer les coûts sont obligatoire.

  • Je dis ce que je pense et je fais ce que je dis.

Intégrer votre objectif dans votre emploi du temps.

Une attention particulière sur la mesure du résultat

En général, lorsque nous nous fixons un objectif nous avons tendance à être très précis, du genre perdre 1,5 kilo en 1 semaine, courir 10 kilomètres en 1 heure ou économiser 100 euros /mois. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’un réengagement pour un objectif antérieur non atteint.

Cette rigueur du résultat fait que lorsque nous ne réalisons pas notre objectif, notre moral en prend un coup, l’envie d’abandonner surgit ce qui in fine met en danger notre réussite.

Les études en neurosciences préconisent de baser une mesure sur une fourchette entre deux valeurs, minimale et maximale.

Reprenons comme exemple celui de perte de poids. Au lieu de se fixer comme résultat de perdre 1,5 kilos par semaine. Avec la préconisation des neurosciences il est plus efficace de fixer une perte de poids entre 1 à 2 kilos par semaine.

Avec cette pratique l’objectif vous semblera beaucoup plus facile à mettre en place et le résultat s’inscrivant dans une donnée variable restera motivant !

Vous voilà avec un objectif Motivant prêt à passer à l’action pour atteindre votre but.

Sa mise en œuvre peut vous sembler fastidieuse.

Coache spécialisée en neurosciences appliquées, je vous accompagnerai à structurer et à atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé.

Reste à suivre le cap !      

          

 » Il n’est pas de vent favorable à celui qui ne sait où il va ».

Sénèque.

 

 

Prenez en compte, que la non-réussite de ses objectifs, joue sur l’estime de soi mais aussi sur ses capacités que l’on remet en doute.

Enfin, comme nous l’expliquent les neurosciences, en passant par un procédé, comme celui qui vient d’être développé, nous envoyons clairement un message à notre cerveau l’informant de certains changements éminents.

Et je vous l’ai déjà dit, notre cerveau est notre tour de contrôle !

 

N’hésitez pas à commenter ce billet et inscrirez-vous à la newsletter afin d’être informé des derniers articles.

N’oubliez pas aussi que je peux vous accompagner dans l’atteinte de vos objectifs, il vous suffit de compléter le formulaire de contact.

Avec passion

Sabine MASSON



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *