Manager avec bienveillance ?

Article publié le 18 novembre 2019 - Tags:


Comment ne pas perdre la face lorsque l’on est manager, directeur général, cadre ou entrepreneur, que l’on est confronté à une gestion difficile et que l’on souhaite malgré tout faire preuve de bienveillance ?

Empathie et compassion

L’empathie et la compassion sont deux choses tout à fait différentes.

Faire preuve d’empathie signifie reconnaître et comprendre les émotions vécues par une autre personne que soi.

Imaginez : vous êtes cadre et un membre de votre équipe, femme homme, arrive ce matin l’air accablé et épuisé. Il vous annonce qu’il vient de perdre un parent proche.

Vous vous montrerez empathique si vous êtes capable de comprendre que son deuil le rend malheureux, qu’il manque probablement de sommeil, qu’il aura peut-être l’esprit ailleurs aujourd’hui.

La compassion concerne également la reconnaissance des émotions chez autrui, mais uniquement les douleurs et les souffrances. Elle implique en plus la volonté d’aider celui qui souffre. Dans la situation précédente, cela signifiera par exemple de proposer à votre collaborateur de discuter autour d’un café et éventuellement de prendre quelques jours de repos.

Un savoir être et un savoir-faire à acquérir

Ces comportements ne sont pas naturels, particulièrement pour un entrepreneur anxieux de voir ses projets aboutir. Ce ne sont pas non plus des solutions de management auxquelles notre société est habituée, même si elles sont de mieux en mieux reconnues pour leur efficacité.

Or, une femme homme assommé-e de pression pourra difficilement se montrer conciliant avec ses collègues de travail. Aussi, la première personne envers laquelle vous devez vous montrer bienveillant, c’est vous-même !

Ne vous en voulez pas si vous pensez ne pas avoir été parfait au cours d’un entretien ni même si vous vous êtes laissé emporter au cours d’une réunion avec votre équipe.

Si vous appliquez cet état d’esprit à votre propre travail, vous trouverez beaucoup plus facile d’en faire bénéficier votre entreprise dans son ensemble.

Changer l’atmosphère de travail

Ainsi, petit à petit, ce sont les relations qu’entretiennent toutes les personnes qui vous entourent qui se trouveront apaisées.

En prenant un peu de temps pour écouter les demandes de votre équipe, vous en gagnerez énormément sur le temps passé à trouver une solution lors de la gestion difficile de conflits.

Un directeur général bienveillant prévoira fréquemment des temps de rencontre et de discussion afin d’éviter que s’installe dans l’entreprise une situation de mal-être peu propice à la production.

La bienveillance : une solution aux difficultés de management

Un cadre sera d’autant plus efficace dans sa tâche qu’il saura transmettre à tous ses collaborateurs ce savoir-faire et ce savoir être.

Dans les moments difficiles, tous les membres de l’équipe se montreront plus solidaires et permettront à l’entreprise d’aller de l’avant et d’affronter la tempête.

Dans les périodes de calme, chacun occupera sa place avec plus d’enthousiasme, certain de pouvoir faire entendre sa voix à tout moment.

On peut donc conclure que la bienveillance n’est pas qu’une posture d’employeur soucieux de son image, c’est avant tout un outil très efficace pour manager une entreprise efficace sur le long terme.

Surtout ! si tu veux recevoir les prochains news, abonne-toi MAINTENANT au blog.

 

Avec passion

Sabine MASSON



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *